BENVENUTO A «DI COSE UN PO’»

 

BENVENUTO     FILMATI     IMMAGINI      SCRITTI      VARIANTI      
WILLIAM XERRA     E-BOOK     BLOG     LIBRETTI D'OPERA

 
 

Le charme de tes yeux sans couleur ni lumière

Me prend étrangement ; il se fait triste et tard,

Et, perdu sous le pli de ta pâle paupière,

Dans l’ombre de tes cils sommeille ton regard.

 

J’interroge longtemps tes stagnantes prunelles.

Elles ont le néant du soir et de l’hiver

Et des tombeaux : j’y vois les limbes éternels,

L’infini lamentable et terne de la mer.

 

Rien ne survit en toi, pas même un rêve tendre.

Tout s’éteint dans tes yeux sans âme et sans reflet,

Comme dans un foyer de silence et de cendre.

Le jour râle là-bas dans le ciel violet.


Dans cet accablement du morne paysage,

Un froid mépris me prend des vivants et des forts.

J’ai trouvé dans tes yeux la paix sinistre et sage,

Et la mort qu’on respire à rêver près des morts



Renée Vivien  (Étude et préludes, 1901)


LES YEUX GRIS

ULTIMI INSERIMENTI

POETI


(05/08/2022)

QUADRI: Guttuso

(24/08/2022)

QUADRI: Juan Gris

28/08/2022)

QUADRI: Esteban Murillo

06/09/2022)

QUADRI: Antoni Tapies

(18/09/2022)

QUADRI: Lopez Garcia

(24/09/2022)

QUADRI: El Greco